L’EAU AU QUÉBEC : SOURCE DE VIE OU SOURCE DE PROFIT ?

AmiEs de la Terre de Québec (ATQ) - Québec (Capitale)

L’EAU AU QUÉBEC : SOURCE DE VIE OU SOURCE DE PROFIT ?

 Québec, le 7 mars reporté au 26 avril 2017 – Le fleuve Saint-Laurent, son golfe, les innombrables lacs et rivières qui traversent le territoire : l’eau est omniprésente au Québec. Elle irrigue depuis toujours notre inconscient collectif. C’est un bien commun autant symbolique et culturel que social et économique qui façonne le Québec comme peuple et comme société.

Malgré cela, de nombreux dangers pèsent sur elle : surexploitation, pollution, privatisation, marchandisation… Notre politique de l’eau actuellement en vigueur est-elle adéquate pour faire face à ces menaces ? La journée mondiale de l’eau, chaque 22 mars, est une occasion d’aborder les nombreux enjeux interreliés à l’eau.

Pour  en discuter, le Centre justice et foi, en collaboration avec les AmiEs de la Terre de Québec vous invitent le mardi 14 mars à 19h à la Soirée Relations intitulée : L’Eau au Québec : source de vie ou source de profit ?, dans la salle Michel-Jurdant (322-324) du Centre culture et environnement Frédéric-Back (870, avenue Salaberry, Québec).

Les panélistes de la soirée :

  • André Beauchamp, théologien, président de la Commission sur la gestion de l’eau du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) en 1999-2000 ;
  • Daniel Green, ecotoxicologue, président de la Société pour vaincre la pollution ;
  • Martine Chatelain, porte-parole de la coalition Eau Secours!

À propos du Centre justice et foi

Le Centre justice et foi (CJF), fondé en 1983, est un centre d’analyse sociale, un lieu de recherche et de réflexion qui pose un regard critique sur les structures sociales, politiques, économiques, culturelles et religieuses, inspiré par l’Évangile et par la spiritualité ignacienne. Le CJF a pour objectif de participer à la construction d’un monde commun fondé sur la justice sociale, l’égalité et la solidarité. Le CJF fonde son analyse sur un parti-pris pour les exclus

À propos des AmiEs de la Terre de Québec

Les AmiEs de la Terre de Québec forment un mouvement citoyen facilitant la transition vers une société écologiste. C’est par la défense collective des droits et l’éducation populaire autonome qu’il s’acquitte de cette mission. Fort de ses 1 740 membres, l’organisme fait partie d’un réseau soutenu par la base et présent dans 77 pays.

-30-

Source : Sandrine Louchart, 418-524-2744, eau@atquebec.org