Campagne de reconnaissance et financement du secteur environnement- phase 2 Automne 2017

Le secteur environnement de l’action comunautaire autonome est l’un des plus négligé.

Automne 2017:

Financement du secteur environnement = 0 $

Lancement de la phase 2: grande manifestation de l’ensemble des secteurs de l’action communautaire autonome.

Le RQGE y était!

Visionnez le clip de la présentation de Chantal Levert (coordinaiton) et Lautrence Guénette (CA) 7:50 à 5:30)

Communiqué de presse RQGE, 27 septembre 2017

« Les groupes écologistes, une espèce menacée au Québec! »

Démontrez la solidarité de votre organisme signant cette lettre demandant au ministre Couillard de venir en aide aux groupes écologistes dont la survie de plusieurs est gravement compromise.

Plusieurs action sont à venir, consultez régulièrement la page pour être au courant ou envoyez un courriel à info@rqge.qc.ca afin que l’on ajoute votre courriel à la liste d’envoi.

Que revendiquent les groupes environnementaux?

Un financement adéquat permettant la pérennisation de leur mission, entre autres, par:

  • Le rétablissement et la bonification du soutien à la mission des groupes nationaux, insuffisant depuis des années et désormais non reconduit.

  • Un financement à la mission pour les organismes locaux et régionaux.*

Lire le communiqué du RQGE du 14 décembre 2016- Les écologistes font du Québec un leader en environnement

Quelques faits

  • Le secteur de l’environnement est le parent pauvre de l’ensemble du secteur communautaire déjà sous-financé. En 2013-2014, l’ensemble du communautaire se partageait un financement à la mission de 526 540 000$, dont seulement 390 000$ pour le secteur environnemental.

  • Alors qu’un modeste 390 000$ était attribué à 6 groupes nationaux en 2013, le financement est aujourd’hui de 0$.

  • Le financement à la mission globale est le type de financement le plus important pour un organisme.

  • Investir dans le financement à la mission crée des emplois sur l’ensemble du territoire et génère des retombées économiques équivalant à 2 à 9 fois leurs investissements.

  • Trois ministères liés à l’environnement sur quatre ne se conforment toujours pas à la Politique de reconnaissance de l’action communautaire de 2001, pourtant en vigueur depuis 15 ans déjà. Cette politique donne la directive à tous les ministères de financer les groupes communautaires liés à leur secteur.

 

Ce que font nos groupes écologistes

(grandes victoires – quelques exemples)

Protection des bélugas de l’estuaire du St-Laurent

Arrêt de l’exploitation du gaz de schiste au Québec

Fin du nucléaire au Québec (fermeture de Gentilly-2 )

Engagement contre les pluies acides au Québec

Début de la collecte sélective au Québec

Et bien d’autres!

Conséquences réelles du sous-financement

Voici un aperçu de la triste réalité de groupes faisant partie, pour plusieurs, du paysage écologiste québécois depuis plus de 10 ans, voire 20 ans. Ils sont à la source de notre qualité de vie d’aujourd’hui.

Et ce ne sont que quelques exemples…

 

Une grande majorité des membres du RQGE ne disposent d’aucun budget pour une permanence et souvent d’aucuns ou de peu de fonds de déplacement pour exercer leur vocation et porter la parole citoyenne, voix de la démocratie, jusqu’en commission parlementaire ou autres instances. Ce sont souvent les bénévoles qui doivent assumer personnellement la charge financière pour défendre notre environnement collectif au profit de l’ensemble des citoyens et citoyennes.

Exemple de réalisations de nos groupes écologistes 

(pour n’en nommer que quelques-unes). En savoir plus

Pour ne nommer que celles-ci…

Pour plus d’information, consulter la page sur le financement

Comments are closed.