Démarrage de la cimenterie

Environnement Vert Plus - Gaspésie

Démarrage de la cimenterie

« Un processus extrêmement complexe… » compte tenu des ratés lors de la construction.
Carleton-sur-mer, 31 mai 2017 – Dans une entrevue publiée mardi dans le journal La Presse, Maryse Tremblay affirme que « le retard [dans les premières livraisons de ciment] a été causé par la complexité de la mise en oeuvre de l’usine de ciment »[1]. Derrière cette « complexité » se cachent les ratés lors de la construction de l’usine.
Selon une source ayant travaillé à l’intérieur de l’usine, l’absence d’arrimage entre les différents corps de métiers a entraîné des problèmes tout au long de la construction. Tout pouvait bien se dérouler dans les temps, jusqu’à ce que l’équipe actuellement en place tente de démarrer la chaîne de production. « L’usine aurait failli exploser après les 5 premières minutes d’opération du four principal » explique Pascal Bergeron, porte-parole d’Environnement Vert Plus. « Certains employés, craignant pour leur vie, ont fortement songé à démissionner. »

Rien pour nous étonner, après tous les ratés dans la construction de l’usine. Un travailleur nous a expliqué que les ancrages du broyeur de calcaire ont été posés au mauvais endroit, décalés de 75 pieds : 2 semaines de travail perdues à l’été 2015. Un autre nous a dit que des silos ont été coulés sur un sol argileux, contre l’avis d’un ingénieur en structure. Ce ne sont que quelques exemples parmi beaucoup.
Pourquoi tous ces vices dans la construction? « Depuis le début, la direction se presse à tous les niveaux : pressée de court-circuiter les processus environnementaux, pressée de construire avant qu’on ne change d’idée. L’enquête publique sur la Gaspésia avait pourtant montré qu’il aurait fallu prendre le temps de bien considérer le projet avant de se lancer. » souligne le porte-parole.

En attendant, Environnement Vert Plus veut toujours[2] :
1-    que la direction publie les données de qualité de l’air avant l’allumage définitif des cheminées
2-    que la direction publie ces données en continu pendant le fonctionnement de l’usine.

« Si on ne peut se fier à la direction quant aux délais de démarrage parce qu’ils ignorent comment leur usine a été construite, comment peut-on se fier à eux par rapport à ce qu’ils croient pouvoir rejeter, ou pas, dans l’air que nous respirons? » conclut le porte-parole.

Contacts :
Pascal Bergeron, porte-parole, Environnement Vert Plus
418.800.8872 comm.evp@gmail.com
environnementvertplus.org

[1] http://affaires.lapresse.ca/economie/fabrication/201705/30/01-5102630-cimenterie-mcinnis-du-ciment-avant-lete-assure-la-caisse.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=lapresseaffaires_LA5_nouvelles_98718_accueil_POS6

Comments are closed.