Fin des bouteilles d’eau à usage unique

Groupe de recherche d'intérêt public de l'Université du Québec à Montréal (GRIP-UQÀM)

Fin des bouteilles d’eau à usage unique

(Châteauguay, le 22 décembre 2017)

– Pour le bien de la planète et des générations futures, dès janvier 2018, la vente de bouteilles d’eau à usage unique sera bannie au Café de l’île situé sur l’île Saint-Bernard à Châteauguay ainsi qu’au centre écologique Fernand-Seguin. En guise d’alternative, des verres lavables et des sources d’eau fraîche seront proposés aux deux endroits. De plus, des gourdes réutilisables à l’effigie d’Héritage Saint-Bernard seront en vente à bon prix!

Quelques faits sur le fléau des bouteilles d’eau Annuellement, des milliards de bouteilles d’eau sont consommées à travers le monde. Au Québec seulement, chaque individu consommerait plus de 100 bouteilles par année. Et cette donnée augmenterait de 5 à 6 % annuellement. Pourtant, un faible pourcentage de ces contenants est destiné à la récupération. La majorité finit plutôt par ensevelir les sites d’enfouissement. Qui plus est, la fabrication de ces bouteilles représenterait plus de 50 millions de barils de pétrole, en plus de toute l’énergie requise pour traiter l’eau, la transporter et la refroidir.1

Quand on sait qu’en plus, un peu plus du tiers de l’eau embouteillée provient de l’eau du robinet, il devient impératif de les bannir.2

En rafale…  La fabrication et le transport des bouteilles d’eau produisent des millions de tonnes de CO2 chaque année.  La majorité des bouteilles d’eau en plastique consommées se retrouvent aux sites d’enfouissement.  L’eau du robinet est bonne à boire. Elle respecte et dépasse bien souvent les normes de santé et de sécurité.  La fabrication de bouteilles d’eau en plastique nécessite des millions de barils de pétrole par an.  Les bouteilles en plastique commencent à se décomposer dans un site d’enfouissement qu’après 700 ans.  La fabrication d’une bouteille de plastique de 1 litre nécessite 3 litres d’eau.

Pour l’ensemble de ces raisons et bien d’autres, Héritage Saint-Bernard invite les familles à modifier leurs comportements de consommation et à bannir les bouteilles d’eau à usage unique dans leur quotidien. Ce petit geste, jumelé à d’autres qui pourront être faits progressivement, permettra de diminuer les matières résiduelles qui se retrouvent dans les sites d’enfouissement et dans la nature, pour atteindre un jour l’objectif Zéro déchet.

Dans un contexte où les changements climatiques affectent le quotidien de millions de personnes, chaque petit geste compte! Pour la planète et les générations futures…

1 Coalition Eau Secours! 2 Revue scientifique Environmental Research Letters

-30-

Source : Marie-Hélène Dorais, 450 698-3133 poste 227, marie.dorais@heritagestbernard.qc.ca
Photos : les crédits sont inscrits à même le nom des photos.
* Les photos jointes à ce document peuvent être utilisées avec le crédit photo pour des articles relativement à ce communiqué seulement. Toute autre utilisation des photos doit faire l’objet d’une entente avec le(s) photographe(s).

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.