Montréal, 15 mars 2017/ Le réseau québécois de l’action communautaire autonome, le RQ-ACA, tient à réagir aux propos du premier ministre Philippe Couillard concernant la fermeture forcée du Mouvement d’action chômage (MAC) Lac-Saint-Jean.

En réaction aux difficultés financières de ce groupe venant en aide aux chômeurs et chômeuses de sa région, le premier ministre a déclaré que le financement des organismes communautaires s’octroyait selon le mérite. « Ces propos irrespectueux ont provoqué beaucoup d’indignation dans notre milieu », déclare Claudelle Cyr, présidente du RQ-ACA. D’une part, ces propos supposent que ce groupe ne mérite pas sa subvention, ce qui est très offensant non seulement pour l’organisme en question, mais également pour les centaines d’organismes vivant la même situation au Québec. D’autre part, il est évident que le premier ministre ignore les mécanismes d’attribution des subventions aux organismes communautaires.