Actualité
de nos membres

Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED) - Montréal

La consigne de verre au Québec vue par le Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets

Publié le par

Le Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets s’exprime sur la consigne de verre.

» Il fallait s’y attendre, voilà que des opposants à la consigne sur les bouteilles de la SAQ se manifestent. Loin de rehausser les débats, ils ressortent une litanie de demies-vérité mille fois entendues, à preuve :

« Il est faux de croire que les bouteilles de vin consignées pourraient être retournées vers leurs destinations d’origine ».

Qui a parlé de consigner les bouteilles de vin pour les retourner chez leurs producteurs à l’étranger ? Personne. Les opposants à la consigne mélangent intentionnellement le système de consigne privée sur les bouteilles de bière au Québec (géré par l’Association des brasseurs du Québec) et la consigne publique (celles sur les boissons gazeuses). Ils inventent un problème là où il n’y en a pas pour décourager les décideurs publics. Vieille tactique… Consigner un contenant veut dire récupérer un contenant dans un flux de récupération qui lui est dédié, point. L’objectif de la consigne sur les bouteilles de la SAQ ne serait pas principalement le réemploi, mais bien le recyclage. Retourne-t-on les canettes de Coke que l’on met dans les gobeuses vers le siège social de la compagnie à Atlanta aux USA pour qu’elles se fassent re-remplir de cette boisson ? Non, bien sûr, l’aluminium de la canette est refondu pour faire un autre objet en aluminium. Ce serait la même chose avec les bouteilles de la SAQ. Les récupérer via une consigne pour être en mesure de les refondre afin de réintroduire le verre dans un système d’économie véritablement circulaire, ce que ne lui permet pas la collecte sélective.

(suite…)

CLOSE
CLOSE